1. Accueil
  2. Mes études à l'étranger
  3. Inspiration destination études et stages
Le blog voyage by Chapka

Erasmus à Rome, raconté par Emmy, étudiante en Droit

Partie étudier à Rome dans le cadre du programme Erasmus+, qui fête cette année ses trente ans, Emmy ne regrette absolument pas son choix. La jeune femme est actuellement en master 1 Droit des affaires internationales à l’université LUISS Guido Carli, située en plein cœur de la capitale italienne. Une expérience unique qu’elle nous raconte au quart de tour, sans trop de nostalgie pour sa fac d’origine…à Tours.

Pourquoi as-tu décidé d’étudier à Rome ?

Je me suis décidée à partir parce que presque tout le monde autour de moi le faisait, et que sincèrement, j’avais l’impression d’avoir manqué quelque chose d’extraordinaire. J’avais déjà postulé en L2 pour partir en échange en Angleterre, on m’avait pratiquement déconseillé toutes les autres destinations à l’époque. C’est finalement l’année dernière que j’ai décidé d’aller contre la quasi-totalité des « conseils » qu’on m’avait donnés, et je suis partie pour Rome.

Quant au choix de la destination, je n’ai pas pris trop de risques, je connaissais déjà Rome pour y être allée une fois, ainsi que l’italien, que j’avais appris au lycée. De plus, à Tours, j’étais marraine d’étudiants étrangers, souvent italiens, avec lesquels j’avais encore de bons contacts.  Enfin, mon coordinateur Erasmus m’a conseillé l’université LUISS Guido Carli, à Rome. Il n’y avait plus à hésiter !

As-tu trouvé un logement facilement à Rome ?

Comme dans beaucoup de capitales européennes, il faut envisager de faire une colocation. Une grande première pour moi ! Il y a plusieurs sites sur lesquels on peut trouver une chambre, parfois chez l’habitant. Citons Bakeka, Gromia, Portaportese, mais je préfère Easystanza. C’est sur celui-ci que j’ai trouvé ma chambre.

Pour me rassurer et être sûre de l’endroit où j’allais poser les pieds en septembre, je suis venue en juin, pendant cinq jours, pour visiter les appartements (et faire du tourisme aussi !). Il faut en avoir le temps et les moyens, mais je pense que c’est le bon plan. De manière générale, ça reste assez facile de trouver une chambre.

Comment s’organise ton rythme scolaire sur place ?

Mon rythme scolaire est beaucoup plus allégé ici. C’est à moi de choisir mes cours, en fonction d’un nombre de crédits européens. Je n’ai que 5 cours, et encore, pour les italiens, c’est beaucoup ! En droit, les cours sont moins approfondis que ce qu’on fait en France. En revanche, comme je suis complètement libre dans le choix de mes enseignements, j’en ai profité pour en prendre un ou deux cours d’économie, histoire d’avoir quelques bases. Et surtout, j’ai pu prendre des cours de droit en anglais, ce qui manque cruellement en France je pense.

Viale Pola, campus des sciences politiques à l’université LUISS

Est-ce facile de trouver un job étudiant ?

Je n’ai pas de job étudiant, j’ai donné quelques cours de français mais sans plus. C’est un choix, ça me permet d’avoir beaucoup de temps libre pour visiter Rome (l’adage dit qu’à Rome, une vie entière ne suffit pas…) et l’Italie. Mais ce n’est pas trop difficile, j’ai une amie française qui avait trouvé assez facilement du travail : elle servait des glaces (on peut difficilement faire plus local !). Ma colocataire anglaise n’a quasiment pas cours, donc elle a trouvé du travail plus facilement. Elle est organisatrice d’événements ! Par contre, méfiance, en Italie, il n’y a pas de revenu minimum.

Que faut-il visiter à Rome ?

Rome est une ville magnifique, un véritable musée à ciel ouvert. Mais malheureusement, les rues près des monuments les plus emblématiques sont littéralement bondées et ce dès le mois d’avril. Le pire reste le Vatican, d’autant que ce n’est pas vraiment un quartier pour se détendre.

J’aime beaucoup, beaucoup le quartier de la Piazza Navona et du Panthéon. Les petites rues par là sont très belles et animées. Le quartier le plus sympa, selon la plupart des guides touristiques, c’est le Trastevere, plein de vieilles petites rues entremêlées. C’est superbe, mais en journée, c’est pas ce qu’il y a de plus vivant.

Enfin, pour des soirées ou seulement un verre entre amis, le quartier de San Lorenzo, rempli d’étudiants, est assez cheap mais très sympa aussi, très animé avec des rues bondées le soir. Il y a aussi le parc de la Villa Borghese, absolument magnifique, mais très recherché là aussi aux premiers rayons du soleil…et surtout quand les enfants n’ont pas école.

Où mange-t-on la meilleure pizza de Rome ?

Aaaaah, la pizza ! Sachez qu’il y a déjà deux écoles de la pizza : la romaine et la napolitaine. La napolitaine a les bords plus épais. Dans les deux cas, la pâte est quand même nettement, nettement plus fine qu’en France. Ici, on finit facilement une pizza par personne. Si vous voulez manger rapidement et pas cher, il y a la chaîne de pizza à la coupe Alice, qui propose plusieurs sortes de pizzas et vous prenez un petit morceau de toutes celles qui vous plaisent. Mais bon, pour moi, la meilleure des meilleures pizzas de la capitale, on la sert dans mon restaurant préféré : l’Ambasciata di Capri (Via Ennio Quirino Visconti,52). Un restaurant typiquement italien, plein d’italiens habitués, qui propose aussi des plats de poissons divins.

Une jolie pizza romaine

As-tu voyagé dans le reste de l’Italie ?

Oui, j’ai pas mal voyagé. Je mesure ma chance d’étudier en Italie et j’en profite comme il se doit avant de retourner à mes études de droit en France qui sont, disons… un peu plus monotones. Je suis déjà allée à Florence, Pise, Naples, Herculanum, CastelGandolfo, Tivoli, Venise, Vérone… J’ai réservé un voyage en Sicile pour la fin d’avril, et je prévoie d’aller à Gênes et Milan le week-end prochain. J’ai une chance phénoménale, j’en ai conscience. Mais sachez que cette chance est à la portée de tous, il suffit d’appeler le service des relations internationales de votre fac !


Retrouvez les aventures d’Emmy sur son blog My Erasmus Rome.

Erasmus à Rome, raconté par Emmy, étudiante en Droit
Notez cet article

0 commentaire

laisser un commentaire