1. Accueil
  2. Mon tour du Monde
  3. Inspiration Tour du Monde
Le blog voyage by Chapka

A la découverte de l’Amérique latine avec 2 french trotters !

Un couple de french trotters, Solène et Marc, sont partis à la découverte de l’Amérique du Sud. A 27 et 26 ans, après une prépa et 3 ans de travail intensif en entreprise, il était temps pour eux de se faire la malle et de partir pour un road trip en Amérique latine !

Si Marc est quelqu’un de très avenant, taquin et blagueur, Solène est plus difficile à apprivoiser. Mais l’organisatrice de la bande n’est pas contre un brin de fantaisie.

« Nous nous complétons sur beaucoup d’aspects et avons pour points communs le rire, la gourmandise et le sport. Pour en savoir plus sur nos traits de personnalité, ce que nous aimons, ce que nous détestons, nos qualités ou nos défauts, rendez-vous dans la rubrique « À propos » de notre blog. Promis, on vous dit tout ! »

Quel est votre projet de voyage ?

Notre projet de voyage est d’abord de découvrir la culture sud-américaine et d’échanger avec les locaux à travers, notamment, des petites missions de volontariat ou de l’auto-stop. Mais c’est aussi et surtout de partager notre expérience humaine en toute transparence avec vous via notre blog, nos photos, nos vidéos et les réseaux sociaux. Nous le faisons d’ailleurs avec beaucoup d’humour et d’auto-dérision à l’image de nos personnalités respectives. On adore briser les tabous et raconter des anecdotes choquantes, marrantes, frissonnantes ou bouleversantes.

On envisage d’ailleurs de rédiger un article sur les dessous du voyage et le coup de blues du voyageur, dont on en connaît si peu l’existence, afin d’expliquer au monde, rien que ça, que ce n’est pas tous les jours les vacances comme certains peuvent le croire.

Pourquoi voyager ?

Une question d’envie voire de besoin et surtout de timing ! Entre Marc à Dublin et Solène à Paris, la situation devait de toute façon changer. Le timing était bon professionnellement puisque on était tous les deux en début de carrière et dans la même entreprise depuis deux ou trois ans. Autrement dit, c’était le moment propice pour, soit évoluer en interne, en externe ou bien faire un break pour un projet personnel. Notre soif d’aventure et de folie nous ont fait opter pour cette dernière option. Il faut dire que nous avions suivi des chemins tellement bien tracés jusqu’à maintenant qu’un peu de piment n’était pas de trop (rires). Non plus sérieusement, il s’agit d’une petite parenthèse de notre vie qui a pour but de nous faire grandir, apprendre et mieux construire notre avenir.

les lacs de patagonie

Pourquoi l’Amérique du Sud ?

Nous avons longuement hésité entre un tour du monde et l’intégralité d’un seul continent. Il faut dire que les deux options sont toutes aussi riches en termes d’expériences. L’une offre une vision bien plus globale du monde en découvrant des cultures très différentes d’un continent à l’autre, tandis que la deuxième permet de découvrir, de manière plus approfondie, chaque pays d’un même continent, et ce, sans avoir de contraintes de temps. Et oui, car qui dit tour du monde, dit billet tour du monde et dates à respecter. Outre le prix élevé de ce type de billet, l’idée même de limiter sa présence dans chaque pays par des dates choisies à l’avance représentait une contrainte trop importante pour nous. Nous avions besoin de flexibilité et voulions rester maîtres de nos envies, quitte à avoir plus de la moitié du monde à découvrir pour plus tard. C’est pourquoi l’option de prendre un simple billet aller et de rester dans un même continent nous semblait être plus approprié. Ce ne sont pas les dates mais plutôt le feeling qui nous fait rester ou avancer.

Parmi tous les continents, nous avons choisi l’Amérique du Sud à titre personnel pour sa population à réputation chaleureuse, sa langue facile d’accès, ses paysages inlassables, très différents d’une région à l’autre, et enfin la Patagonie qui était un grand rêve.

Quel est l’itinéraire de votre road trip en Amérique latine ?

Nous avons traversé le Brésil, l’Argentine, le Chili, la Bolivie, et nous sommes actuellement au Pérou. Nous allons ensuite continuer notre route vers l’Equateur, la Colombie et finir notre voyage au Mexique, avant de retrouver nos racines en France.

2 french trotters dans le Salar d'Uyuni

Que est votre meilleur souvenir jusqu’à présent ?

C’est difficile de répondre à cette question car nous avons vécu tellement de bons moments depuis le 10 octobre. Mais un de nos meilleurs souvenirs reste peut-être cette soirée dans une famille argentine en Patagonie du côté d’Esquel. Nous avons fait du Couchsurfing ce soir là dans une famille plus qu’aimante. Au programme : apéro, dîner et bonnes parties de rigolades jusqu’à 2h du matin. On ne pouvait rêver mieux pour un premier Couchsurfing. Cela faisait deux mois que nous voyagions et que nous étions éloignés de nos familles respectives et ce véritable cocon familiale nous a fait sentir comme à la maison l’histoire d’une soirée. Qui plus est, le père de famille nous a généreusement emmenés jusqu’à Bariloche le lendemain et ce sont avec des étoiles plein les yeux que nous avons contemplé cette région des lacs de la Patagonie qui reste pour nous l’un des plus beaux endroits visités jusque-là.

marc fait du stop pour Esquel

Et le pire … ?

Là aussi, on en a pas mal dont une mésaventure trop choquante pour être racontée ici (amateurs d’horreur, rdv sur le blog). Nous vous raconterons alors cette mission de volontariat dans un refuge en Argentine qui a tourné au drame. L’histoire avait pourtant bien commencé : une dépanneuse et un camping-car nous avaient emmenés à destination dans la soirée du 19 novembre 2016. Et ce n’était clairement pas gagné. Nous avions comme simple indication de longer le lac Hermoso. Notre dernier conducteur avait eu l’extrême gentillesse de nous y conduire malgré l’heure tardive et l’accès plus que compliqué. La soirée vire pourtant au cauchemar dès l’instant où nous arrivons chez Juan. La description du volontariat précisait qu’il n’y avait pas internet, pas d’électricité et qu’il fallait un bon sac de couchage. Mais à aucun moment il n’était dit qu’on allait dormir dans la saleté avec nos amis les mygales (selon Solène), dans des conditions «hardcore».

Nous pensions trouver un refuge de type auberge avec des « clients » puisque le but du volontariat était d’aider Juan à développer son commerce que ce soit en terme d’entretien, de maintenance, de cuisine ou encore d’accueil. Mais c’était plus un abris pour SDF qu’un refuge de montagne que nous avons trouvé. Il s’agissait en fait de la « maison » de campagne de Juan ou plutôt taudis qu’il souhaitait aménager à ses temps perdus. Honnêtement, nous l’aurions peut-être aidé un ou deux jours s’il avait montré ne serait-ce qu’un semblant d’intérêt pour nous. Mais ce n’était pas le cas du tout. Il nous a à peine accueillis et le feeling n’est franchement pas passé avec ce rustre vieillard des montagnes. Peut-être aurait-il fallu s’en douter quand il nous a demandé d’acheter notre propre nourriture… Pour information, le principe du volontariat de type workaway est d’effectuer des tâches volontaires en échange d’un lit et d’un repas. Là, non seulement le repas n’était pas inclus mais c’est comme si le lit ne l’était pas non plus tellement l’endroit était infecté. Nous aurions préféré dormir dehors à la belle étoile que dans son refuge.

Nous avons appris par la suite que nombreux étaient les paysans dans son cas à utiliser ces sites de volontariat pour exploiter de jeunes voyageurs comme nous. Cela nous a bien servi de leçon pour la suite voire dissuadé de renouveler l’expérience.

Un bon plan logement ?

L’hôtel Mitru à Tupiza en Bolivie, qui offre des chambres doubles privées avec libre accès à la piscine et petit déjeuner buffet à volonté pour 9 euros la nuit. C’est quand même pas mal !

Le meilleur plat que vous ayez gouté ?

On hésite entre un ceviche à Valparaiso, un Ojo de Bife (viande de bœuf) à Buenos Aires ou encore un salade de quinoa à La Paz !

Un road trip à conseiller ?

Encore une question à laquelle il est très difficile de répondre. On hésite entre la magnifique réserve naturelle de la Péninsule Valdès en Patagonie où l’on peut observer les baleines, les pingouins et toute autre sorte d’animaux marins à l’état sauvage ou la région du sud Lipez et Salar d’Uyuni en Bolivie, à faire en 4×4, entre lagunes multicolores, flamants rose, lamas, désert de sel et canyon. Mais celui qu’on vous conseille le plus car plus accessible et faisable à n’importe quelle période de l’année est sans doute ce road trip d’environ 10 jours dans la région de Salta, au nord de l’Argentine, en effectuant la boucle Nord et la boucle Sud autour de Salta. Les paysages sont magiques et si diverses qu’on ne se lasse pas : désert, oasis, montagnes aux milles couleurs, vallées vertigineuses, cactus, vignes et dégustations de vin vers Cafayate.

2 french trotters dans les paysages sublimes d'amerique latine

Merci aux 2 french trotters de nous avoir donner leurs coups de cœur et déceptions de leur voyage !

Retrouvez ses aventures  sur :
A la découverte de l’Amérique latine avec 2 french trotters !
5 (100%) 2 votes

1 commentaire

H.
H.

26 avril 2017

Un joli résumé de quelques unes de vos aventures, vous donnez envie d'aller voyager dans ces contrées si lointaines.
Bisous
Yrmum89

Répondre

laisser un commentaire