1. Accueil
  2. Mon tour du Monde
  3. Inspiration Tour du Monde
Le blog voyage by Chapka

Coup de cœur Chapka : un tour du monde pour partager par Take a Share

Voici l’un de nos coups de cœur de l’année : Take a Share c’est le projet de deux aventuriers Justine et Thibaut partis réaliser leur rêve à la découverte du monde pendant une année. Sur les routes depuis janvier dernier, les voilà déjà à la moitié de leur périple.

Le maître mot de leur voyage : PARTAGER ! Un sourire, un café, une photo, un repas …

C’est entre deux avions et deux continents qu’ils ont bien voulu répondre à nos questions et faire un petit bilan avec nous de la première partie de leur aventure en Asie : moments magiques, rencontres, galères et aventures !

Prochaine Etape : l’Amérique Latine et l’Argentine pour commencer.

Bien arrivés en Argentine !

Bien arrivés à la fin du monde !

Pouvez-vous vous présenter rapidement et votre projet ?

Nous sommes partis il y a maintenant 6 mois, plaquant nos jobs dans la publicité et notre appartement parisien, vendant nos meubles et troquant notre carte de métro pour un sac à dos bien rempli. L’objectif : voyager et rencontrer un maximum de gens, autour du monde pour partager avec eux de petits moments et autant de souvenir. A 22 ans, rien ne nous retenait vraiment en France et l’occasion de partir à l’étranger et découvrir d’autres cultures, langages et façon de vivre était trop belle. Du coup on a créé « Take a share« , un blog avant tout, qui nous permet de raconter nos anecdotes et de faire partager notre voyage à nos amis et proches, et un prétexte aussi, d’aller à la rencontre des autres et d’essayer de partager un café, une chambre ou un repas.

Quel est votre itinéraire pour ce Tour du monde ?

Jusque-là, notre périple est uniquement asiatique. On a commencé par le Sri Lanka, un petit pays remarquable en tout point soit disant passant, puis on s’est gentiment laissé glisser à travers le Vietnam, le Cambodge, le Laos, la Thaïlande, la Malaisie et Singapore, cette ville est complètement dingue. Et on s’envole incessamment sous peu pour une courte escale à Londres avant de rejoindre Buenos Aires en Argentine, le temps de revoir Frank, un couchsurfer argentin qu’on avait accueilli à Paris, puis direction Ushuaia, où, Pauline, une amie nous rejoint avant de remonter l’Amérique du Sud via la Cordillère des Andes, en passant par le Chili, le Pérou, la Bolivie, l’Equateur et puis certainement le Guatemala, Panama, le Venezuela, le Costa Rica, Belize jusqu’au Mexique. En gros. Pas d’itinéraire hyper précis, on prévoit de remonter au grès des rencontres et des aléas !

Etape 2 : Le Vietnam Crédit Photo @Take a share

Depuis le début de votre TDM tout s’est-il passé comme prévu ? Avez-vous dû changer vos plans ?

Ahah ! Bien sûr que non, et heureusement que non. On garde nos meilleurs souvenirs de nos pires moments. Il faut dire que notre organisation était plus que précaire, et on s’en est vite rendu compte. Pour vous donner un rapide aperçu, ne serait-ce que la première semaine on a réussi à : oublier une carte bancaire à Paris, en bloquer une autre dès le premier retrait, acheter des billets d’avion sans avoir le visa adéquat pour se rendre dans le pays, pris un train couchette sans couchette… On ne compte plus les fois où on s’est perdu ou retrouvé dans des endroits où on aurait jamais dû mettre les pieds ! Mais toutes ces petites galères font nos meilleures histoires !

Du coup on change souvent nos plans, on se fie aux gens que l’on rencontre et à leurs propres expériences. Donc même si on a une ligne directrice globale (pour l’Asie c’était surtout d’être à Singapour le 19 juin pour prendre le seul avion qu’on avait réservé avant de partir), on improvise au jour le jour, et c’est assez simple avec TripAdvisor et la quantité impressionnante d’informations qu’on peut trouver sur internet.

Votre pays « coup de cœur » jusqu’ici ?

Difficile de ressortir un pays en particulier tant chacun à ses point d’intérêts et ses défauts. On s’entend à dire que le Sri Lanka est un vrai coup de cœur. Tant parce que les gens y ont adorables, intéressés et intéressants et parce que le pays est un condensé de choses exceptionnelles à voir et à vivre, depuis les plages paradisiaques de Mirissa et de Trincomalee, jusqu’aux plateaux des Hortons, en passant par Adam’s Peak et Sigyria. De plus, les transports et la nourriture sont vraiment bon marché, de quoi se faire plaisir sans jamais se priver. La nature est omniprésente, la faune est d’une richesse rare… Bref, que ce soit pour 2 semaines ou 3 mois, le Sri Lanka est vraiment génial. Ceci-dit on a rarement rencontré des gens aussi généreux qu’au Vietnam, on ne s’est jamais autant amusé qu’en Thaïlande et on ne s’était jamais pris une aussi grande claque culturelle qu’au Cambodge. Donc comme je le disais, tout dépend de l’angle d’approche, chaque pays regorge de trésors à découvrir !

1er étape : Le Sri Lanka Crédit photo @Take a share

Votre plus beau souvenir pour le moment ?

Il n’y a pas un seul plus beau souvenir mais des dizaines de plus beaux souvenirs ! Impossible de les départager, du coup, en voici quelques-uns, pêle-mêle :

  • Être professeur d’un soir à Hanoi, en face d’une cinquantaine d’étudiants en anglais qui parlaient pour la première fois à des étrangers. On a été assailli de questions, puis de photos et d’ajouts en ami sur Facebook. Tout ça grâce à notre couchsurfer et ami Tang.
  • Se lever à 3 heures du matin pour gravir le pic d’Adam et ses 5500 marches au milieu des curieux et des croyants venus en pèlerinage et assister, au sommet, au lever du soleil sur l’une des plus belles régions du Sri Lanka, épuisés mais heureux.
  • Être invités à des fêtes du nouvel an au Vietnam juste en marchant dans la rue, rencontrer des dizaines de Vietnamiens qui ne parlent pas anglais, se voir offrir des bières, des cadeaux et de l’argent (comme le veut la tradition) et être remerciés pour avoir accepté de venir et avoir apporter la chance et la prospérité pour l’année à venir.
  • Cuisiner avec un couple de Cambodgien et apprendre à faire des curry, à préparer du calamar et rire en essayant d’apprendre réciproquement le cambodgien et l’anglais, le tout sur une île de pécheurs.
  • Nourrir et monter des éléphants dans un centre de protection en Thaïlande.
  • Plonger dans des eaux scandaleusement chaudes et transparentes en Thailande et en Malaisie. Nager avec des requins, des tortues et autres poissons multicolores.
  • Se perdre à moto dans les montagnes du Nord Thaïlande et emprunter des routes impraticables à la grande surprise des locaux qui nous trouvèrent là-bas, complètement perdus.
  • Crever au beau milieu de nulle part au Laos, se retrouver à quinze autour du scooter pour démonter la roue et partager un repas traditionnel avec notre famille de sauveurs, pour qui les mots « yes » et « no » n’évoquaient rien, avant de dormir dans leur jardin.

Se perdre dans les montages au Nord de la Thaillande. Crédit Photo : @take a share

Avez-vous déjà rencontré quelques galères en chemin ?

Quelques petites galères mais jamais rien de grave. Pas de maladie, pas de perte d’objet trop important (on a toujours nos passeports !), justes les aléas du voyage : des bus beaucoup trop long, des incompréhensions, quelques pannes lorsqu’on était à moto, mais on touche du bois niveau santé et ça, ça n’a pas de prix ! Après, on a réussi à égarer un duvet, un sac à viande qui coûtait une petite fortune, la plupart de nos chargeurs de téléphone, un peu d’argent, un short tout neuf, une montre… et la liste s’allonge de jour en jour, on ne comprend pas pourquoi !

Le plat le plus bizarre que vous ayez mangé ?

On a eu le droit à des soupes de pattes de poulet, à la tête aussi, à des têtes de poissons, à des bout de porc marinés et fermentés crus puis panés, à de l’intestin de porc au barbecue, à des mygales grillées (mais c’était étonnement bon !), à des insectes grillés en tout genre. On a fait l’impasse sur le chien au Vietnam, même s’il parait que c’est pas mauvais, mais on en a vu un se faire désosser à même le sol au marché, ça nous a un peu refroidit. On a aussi échappé aux écureuils, perroquets, rats, lémurien et serpents qu’on a trouvé sur un marché au Laos.

Mais ça c’est ce que l’on sait ! Combien de fois avons-nous mangé des plats inconnus et impossibles à identifier ! Ce sont eux, les plus bizarres dans le fond. Nous ne saurons jamais !

A côté de ça on a rarement aussi bien mangé ! Quelques adresses excellentes à ne vraiment pas manquer si vous passez par-là :

  • Le « Kotu Roti » du Roots Restaurant à Tissaharama, Sri Lanka.
  • Le « Fried Noodles with Beef » spécialité d’un tout petit resto en face du marché à Cat Ba Island, Vietnam.
  • N’importe quoi à la carte du Minh Hien à Hoi An, Vietnam. Notre meilleur resto végétarien jusque-là.
  • Le « Special Beef or Chicken » à côté du Bee Saigon, dans une petite rue du quartier backpacker d’Ho Chi Minh City, Vietnam.
  • Friends à Phnom Penh, Cambodge, un restaurant qui remet des jeunes en difficulté sur le bon chemin grâce à la cuisine, qui est excellente ! Un peu plus cher, mais c’est pour la bonne cause. Voir aussi les restaurants partenaires : le Rendang à Phnom Penh et le Randan à Sihanoukville.
  • Le « barbecue lao », sur les bords du Mékong à Luang Prabang, Laos.
  • N’importe quel plat thai au Tukta, à Koh Tao, Thaïlande et particulièrement le « chicken black pepper ».
  • Le petit déjeuner du Chill Out Café à Kecil, Pulau Perhentian Island, Malaisie.

Votre plus beau coucher de soleil ?

Difficile de choisir, tant on a enchaîné les levers et couchers de soleil, sur la mer, en montagne… Mais de toute évidence le plus magique restera le lever de soleil en haut d’Adams Peak, après plus de 4 heures de grimpette, partis à 3 heures du matin. Le soleil tant attendu qui pointe le bout de son nez, au-dessus des nuages, et qui révèle les montagnes, les forêts et toute la nature qui nous entourait depuis le début… Magique. Malheureusement, on s’est rendu compte à mi-parcours que la batterie de l’appareil photo était à plat. Du coup on a quelques clichés glanés avec la GoPro, mais ça ne rend pas honneur à la beauté du moment !

Le paradis ! Plage de Koh Lipe en Thaïlande. Crédit Photo : @Take a share

Avez-vous des conseils à donner aux futurs tour-du-mondistes ?

Préparer son voyage c’est bien et c’est important, mais laissez une chance au hasard et à l’improvisation, c’est souvent comme ça que les meilleurs histoires naissent, et que les meilleurs souvenirs se créent ! Gardez tous vos documents importants stockés sur internet, c’est toujours utile en cas de perte, et essayez d’avoir plus d’un moyen de paiement. Vous n’êtes jamais à l’abri d’un oubli de CB à Paris, ou d’une erreur de code pin. A bon entendeur 🙂 .

Merci à Justine et Thibault d’avoir bien voulu partager un peu de leur aventure avec nous ! Merci pour les adresses pour bien manger 🙂 .  Nous leur souhaitons une bonne continuation sur les routes d’Amérique Latine.

Pour retrouver leur pérégrination rendez-vous sur leur blog : Take a Share, sur lequel ils partagent leur impressions, leurs étapes et photos.  Retrouvez les aussi sur FB et Instagram (avec les premières photos d’Argentine !)

 

Coup de cœur Chapka : un tour du monde pour partager par Take a Share
Notez cet article

0 commentaire

laisser un commentaire