1. Accueil
  2. Mon tour du Monde
  3. Inspiration Tour du Monde
Le blog voyage by Chapka

Tour du monde sportif : Morgan fait le tour des dojos !

Morgan n’est pas un voyageur comme les autres. A bientôt 40 ans, il s’est lancé un défi : faire un tour du monde sportif. Judoka depuis 30 ans, c’est avec son sac à dos et sa ceinture noire qu’il rencontre, à travers pas moins d’une trentaine de pays, des dizaines de judokas avec qui pratiquer son art.

Mon objectif était de pratiquer le judo dans tous les pays que je souhaitais découvrir.

 

judo club filles inde

Petit cours accéléré sur le judo

Le judo (qui veut dire voie de la souplesse – adaptabilité) est un art martial, un sport de combat inscrit aux jeux olympiques et un principe de vie d’origine japonaise fondé par JIGORO KANO en 1882. Les JUDOKAS pratiquent le judo dans un DOJO, sur un TATAMI et portent une tenue en coton renforcée appelée JUDOGI généralement blanc. Toutefois, pour faciliter la distinction entre les combattants dans les compétitions internationales, l’un des judokas peut avoir un judogi bleu.  Les grades sont matérialisés par la couleur de la ceinture jusqu’à la ceinture noire et ensuite par des degrés appelés DAN.

Le judo dispose d’un code moral dont les valeurs sont la politesse, le courage, la sincérité, l’honneur, la modestie, le respect, le contrôle de soi, et l’amitié.

En proposant un développement physique, moral et spirituel, le judo permet aux judokas de s’épanouir en harmonie avec eux-mêmes et surtout avec les autres. Bien plus qu’un sport, l’UNESCO a d’ailleurs déclaré le judo comme meilleur sport initial pour former des enfants et des jeunes de 4 à 21 ans.

Grand pourvoyeur de médailles mondiales et olympiques, les meilleurs ambassadeurs du judo français sont notamment TEDDY RINER, LUCIE DECOSSE, et GEVRISE ÉMANE.

Depuis combien de temps faites-vous du judo ?

Je pratique le judo depuis une trentaine d’années et l’enseigne sur la région de Vannes/Ploeren en Bretagne depuis une petite dizaine d’années.

Pourquoi avoir décidé de mêler judo et voyage ?

Désireux de découvrir le monde et passionné par mon sport, j’ai éprouvé le désir de découvrir d’autres façons de pratiquer le judo, d’autres combattants, d’autres lieux, d’autres façons de vivre, selon les valeurs édictées par le fondateur du judo, Jigoro Kano.

Tel est le but et le principe de mon voyage. Entraide et prospérité mutuelle à travers le monde.

JITA YUWA KYOEI ALL OVER THE WORLD!

A ce jour, mon objectif est atteint. J’ai en effet réussi à trouver au moins un club pour pratiquer le judo dans tous les pays dans lesquels je suis passé.

 

judo russie

Equipe nationale russe de judo à Adler

Il semblerait par ailleurs que je sois le premier judoka à réaliser ce tour du monde du judo dans ces conditions.

 

Combien de pays avez-vous parcouru ?

Le départ a eu lieu le 14 septembre dernier de Bretagne pour une durée estimée de 2 ans.

A ce jour, j’ai visité et me suis entraîné dans 17 pays qui sont :

La France, la Belgique, l’Allemagne, les Pays Bas, la Pologne, la Biélorussie, la Russie, le Kazakhstan, la Mongolie, la Chine, la Corée du Sud, le Japon, le Népal, l’Inde, Myanmar, la Thaïlande, le Cambodge.

mont fuji judo

Le Mont Fuji

La pratique du judo est-elle la même partout ?

Non, le judo ne se pratique pas de la même façon partout dans le monde. Les méthodes d’entraînement, la fréquence, la qualité des Dojos mais aussi le nombre de partenaires diffèrent. Si la France compte environ 600 000 pratiquants, des pays comme le Népal ou le Cambodge en ont moins de 1 000 et la Thaïlande moins de 400.

J’ai constaté toutefois dans chaque pays, le respect des valeurs du judo et la volonté de chaque judoka de se mettre à la disposition de son partenaire, dont moi, pour l’épanouissement et la progression de chacun.

équipe nationale judo myanmar

Equipe nationale de Myanmar

Le judo vous a-t-il permis de faire plus de rencontres ?

J’ai tendance à dire que les judokas constituent une grande et belle famille et je peux répondre qu’elle m’a permis de faire beaucoup plus de rencontres que si j’avais voyagé selon une autre méthode. En effet, sport de contact physique, avoir son partenaire entre les mains en tenant son judogi, favorise la rencontre, la compréhension. C’est tout naturellement que j’ai été invité de nombreuses fois par les judokas avec qui j’ai pratiqué, dans leur maison, leur famille pour que je découvre leur mode de vie. C’est une expérience enrichissante et inoubliable !

Je garde contact et communique régulièrement avec bon nombre de judokas croisés ces derniers mois, par courriels et réseaux sociaux. Je tiens ici à leur renouveler tous mes remerciements.

enfants judo mongolie

Le dojo de Ofunato en Mongolie

Pouvez-vous nous parler d’une rencontre marquante lors de votre voyage ?

C’est une question très difficile car toutes les rencontres m’ont marqué. Je retiendrai toutefois les judokas mongols pour la dureté de leurs entraînements, les judokas japonais pour la beauté technique de leur pratique et les judokas népalais et indiens dans l’importance qu’ils accordent à l’épanouissement personnel par le judo au sein de leur société.

Quel est l’endroit qui vous a le plus marqué ?

Il y en a plusieurs :

  • La Mongolie en hiver et plus précisément le désert de Gobi m’a fait vivre des moments forts de partage et de contemplation de la beauté des paysages, au sein de familles locales dans des maisons traditionnelles au confort spartiate. J’ai d’ailleurs fait la promesse de revoir en période estivale les familles chez lesquelles je suis allé.
  • La Chine est un pays d’une richesse historique, culturelle et culinaire extraordinaire. De la Grande Muraille en passant par les rizières de Longsheng, ou encore l’armée en terre cuite de Xian, les couleurs, les paysages et les odeurs changent. Vu l’étendue de cet immense pays, il faut y passer de nombreux mois pour n’en découvrir que de petits morceaux…
grande muraille de chine

La Grande Muraille de Chine

  • Le Japon est un pays surprenant de calme et d’organisation. Déroutant parfois.
  • Déroutant aussi, l’Inde où la beauté se mêle à la tristesse en l’espace de quelques secondes ou quelques mètres.
  • Enfin, le Népal et Myanmar sont les pays qui à ce jour m’ont marqué par la bienveillance, la générosité et le sens de l’accueil de leurs habitants. Beauté et bonté de L’Homme dans le sens le plus pur.
dojo nepal judo

Dojo au Népal

Quels sont vos projets futurs ?

A ce jour, mon quotidien est relaté sur ma page facebook JUDO WORLD TOUR et régulièrement sur mon blog.

Au programme des mois prochains, je vais découvrir et m’entraîner au Vietnam, Laos, Australie, Nouvelle-Zélande, Chili, Argentine, Paraguay, Brésil, Bolivie, Pérou, Equateur, Colombie, Panama, Costa Rica, Cuba, Honduras, Salvador, Guatemala, Mexique, USA et Canada.

Tout cela va générer de nombreux et nouveaux autres souvenirs, émotions, anecdotes, expériences que je consigne chaque jour, dans un journal de bord.

Une fois mon périple effectué, mon objectif est de tout compiler dans un livre, trace de ce projet et support de rêve pour les aventuriers qui désireraient se lancer dans une telle aventure.

Pour ce qui est de la suite, j’ai quelques pistes en tête et de nombreuses idées glanées ici et là au gré de mes rencontres et des pays visités.

Je souhaiterais également ajouter une dernière chose anecdotique propre à mes origines Bretonnes.

Mon périple est l’occasion de faire un petit clin d’œil à l’un des symboles du terroir breton, à savoir le Pâté Hénaff, en postant l’image de la petite boîte bleue à travers le monde. Vous pouvez découvrir chaque photo sur la page facebook de cette petite boîte bleue.

Un dernier petit mot ?

Permettez moi pour finir de vous remercier de l’intérêt que vous portez à mon périple.

Tour du monde sportif : Morgan fait le tour des dojos !
Notez cet article

0 commentaire

laisser un commentaire