1. Accueil
  2. Mon Volontariat
  3. Inspiration volontariat
Le blog du voyage by Chapka

Le volontariat comme mode de vie

Voyager et vivre en faisant du volontariat c’est possible ! C’est la voie qu’ont choisi de suivre Alizé et Maxime, un couple belgo-canadien, pour qui le volontariat est devenu une vraie philosophie de vie. Depuis 5 ans, ils sont en constante recherche de missions de volontariat. Chacun de leurs voyages est associé à une expérience en tant que volontaire et leurs aventures sont passionnantes. La preuve !

Pourquoi avoir choisi le volontariat ?

« Nous sommes en permanence à la recherche de volontariat car nous aimons la proximité avec les locaux. »

C’est une façon de vivre, une expérience très enrichissante, en dehors des sentiers battus, qui nous apporte souvent plus que ce que l’on donne. Lorsque l’on fait du volontariat, on vit des moments forts avec des personnes qu’on n’aurait sûrement pas eu l’occasion de rencontrer lors d’un voyage touristique plus traditionnel. On souhaite surtout privilégier la qualité et l’authenticité de l’expérience plutôt que la quantité d’activités que l’on pourrait comptabiliser en un temps défini.

Au canada près une nuit dans une cabane dans les arbres

Combien de missions de volontariat avez vous fait et comment les trouvez-vous  ?

Oula, on en a fait tellement que je ne saurais pas les compter. Étant donné que cela fait maintenant 5 ans que l’on voyage non-stop, on en a fait pas mal. Là-dedans, on peut aussi ajouter que comme on fait des sites web et de la photo, on propose aussi parfois notre aide à des hôtels en échange d’une chambre pendant quelques semaines. Ce n’est pas vraiment du volontariat mais on travaille et il n’y a pas d’échange d’argent donc c’est un peu le même principe.

Pour les dénicher, au départ, on utilisait beaucoup des sites web d’échange de services, c’est à dire d’être logé et nourrit en échange du boulot. Il en existe trois principaux : Helpx, Wwoofing et Workaway. Maintenant, on fonctionne de plus en plus par le bouche à oreille ou grâce à Facebook. On entend souvent parler d’une association ou d’une famille qui a l’air super via des amis ou des rencontres de voyages.

« On fonctionne beaucoup au coup de cœur. Si on le sent, on se lance, sinon on continue. »

Au Guatemala lorsque nous avons appris l'espagnol

Étiez-vous rémunérés pendant vos missions ?

Pour le genre de volontariat que nous faisons, il n’y a jamais de rémunération monétaire, mais on gagne beaucoup plus que ce qu’on n’aurait jamais pu se payer.

« Ces expériences sont tellement enrichissantes qu’elles n’ont pas de prix. »

En revanche, il existe des volontariats organisés par des organismes gouvernementaux qui recherchent des profils de volontaire précis et des métiers particuliers. Ce type de volontariat offre généralement un salaire de base pour vous permettre de vivre dans le pays.

Quelle expérience de volontaire vous a le plus marqué ?

Nous avons fait un super échange de services en Norvège sur une île au niveau du cercle polaire. Notre boulot était d’aider un couple de pêcheurs à gérer leur bar/restaurant durant un festival de musique. Le paysage était à couper le souffle : des petites îles rocailleuses au milieu de l’eau, seulement habitées de quelques maisonnettes rouges. Comme nous y étions durant l’été, on a pu expérimenter le soleil de minuit qui est vraiment une incroyable expérience. On a dû énormément travailler mais en plus d’être logés et nourris dans un lieu unique au monde, nos hôtes nous ont offert des places pour les concerts du festival et nous ont emmenés faire un tour en bateau durant 4 jours dans les fjords alentours. Au programme : pêche en haute mer, découverte des saveurs locales, paysages époustouflants et randonnée. Des vacances inoubliables.

Avez vous-vécu une expérience de volontaire auprès des animaux ?

Nous avons vécu une expérience exceptionnelle au Costa Rica, où nous avons travaillé dans une ferme qui venait au secours de singes blessés. Durant deux semaines, nous avons dû nous occuper d’un petit bébé singe hurleur qui a été retrouvé blessé sur la plage. Mon rêve d’enfant de venir en aide aux animaux (et surtout à un petit singe adorable), s’est réalisé. Nos journées se déroulaient au rythme des animaux dont on s’occupait et ils avaient besoin de beaucoup d’amour. Pour moi, il n’y a pas de meilleur boulot.

Volontariat au Costa Rica dans la ferme avec les singes

Quels conseils donneriez-vous aux voyageurs qui veulent faire du volontariat ?

Lancez-vous ! Si c’est quelque chose qui vous intéresse, l’expérience vaut vraiment la peine. Faites quelques recherches pour trouver le système qui vous convient (plus ou moins encadré, payant ou gratuit, court terme ou long terme) et foncez ! Lorsque vous contactez l’association ou la personne responsable, prenez bien le temps de discuter des termes et conditions qui s’appliquent, c’est à dire le nombre d’heures de travail, le type de logement, les jours de congés pour être certain que votre expérience se passera dans les meilleures conditions.

Nous avons écrit un article complet sur notre blog pour vous donner tous nos bons plans.

Pour en savoir plus sur nous :

Notre  blog : www.detourlocal.com
Notre page Facebok : Detour local 
Notre compte Twitter : @detourlocal
Notre compte Instagram: @detourlocal

Le volontariat comme mode de vie
Notez cet article

0 commentaire

laisser un commentaire