1. Accueil
  2. Mon tour du Monde
  3. Inspiration Tour du Monde
Le blog voyage by Chapka

Le road-trip en camping-car d’une sympathique famille provençale

Voilà une famille de quatre qui a décidé de partir en road-trip en camping-car, du sud de la France jusqu’au sud des Amériques. Dans la joyeuse troupe, on retrouve : Roméo, 6 ans, empêcheur de tourner en rond, Nina, 9 ans, à la fois sagesse et boule de nerfs, Alexandra, 38 ans, véritable courageuse et véritable froussarde et Bruno, 39 ans, auteur et metteur en scène de toutes choses, et même des galères !

Ils racontent leurs aventures sur le blog On perd pas le sud et sur Instagram.

Comment avez-vous eu l’idée de ce road-trip ?

Bruno : l’été dernier nous avons croisé un ami, revenu d’un tour du monde entre amis, qui nous a fait rêver… Je lui ai dit que j’aurais adoré faire ça, mais que maintenant avec des enfants, c’était plus compliqué… et il m’a répondu : « Des enfants, il y en a partout dans le monde »… Une phrase qui peut paraître bête, mais qui est pourtant l’évidence même, et qui a tout déclenché ! Un mois plus tard, nous cherchions comment financer ce voyage… Nous avons mis la maison en vente, une offre était faite après deux visites…nous avions les deux pieds dedans, plus possible de reculer !

Est-ce facile de voyager avec des enfants ?

Oui ! C’est très facile ! Car en effet, il y a des enfants partout dans le monde… Et surtout, les gens que l’on croise sont tout de suite attirés – et rassurés – en voyant nos enfants…ça ouvre pas mal de portes, dans tous les sens du terme…Les enfants ne mettent pas plus de 2 minutes avant de parler le langage universel : le jeu ! Il suffit d’un ballon ou d’une corde à sauter (ou un bâton, des cailloux, une rivière…) pour casser la glace. Nina et Roméo sont comme des poissons dans l’eau, on dirait qu’ils ont vécu en camping-car toute leur vie !

Comment vous organisez-vous au quotidien ? Et pour assurer la scolarisation des enfants ?

On a rapidement pris nos marques…qui tournent autour des impératifs du voyage en véhicule, avec trois grands axes : trouver de l’eau, trouver du gaz…jeter les toilettes ! Mais aussi bien sûr : faire les courses, faire la cuisine, faire le ménage…comme à la maison ! Mais tout est simplifié par le petit espace…on revient vraiment à l’essentiel !

Pour l’école, par contre on n’a pas encore trouvé la bonne formule ! Les enfants sont tellement sollicités par mille diversions qu’ils ont beaucoup de mal à se concentrer pendant une poignée d’heures par jour…mais on ne désespère pas ! Et on fait confiance à l’école de la vie, qui va déjà ouvrir leurs esprits à la géographie, la culture, les langues…et l’humanité !

Comment va le camping-car ?

Notre camping-car a survécu à la Mongolie ! Et tous les voyageurs pourront le confirmer : la Mongolie, ce sont les pires pistes au monde ! Et notre camping-car de 7m40 a eu beaucoup de mal à la traverser… On a tapé le pare-choc arrière une fois…deux fois…trois fois…dix fois… On peut se dire que ce n’est que du plastique cassé ! Car au moins nous n’avons pas d’ennuis mécaniques, qui peuvent être de vraies galères en voyage et vous immobiliser pendant de longs jours voire semaines !

Que retenez-vous de votre traversée européenne ? Où avez-vous été le mieux accueillis ?

Sans conteste la Russie ! Nous y sommes arrivés – comme beaucoup – avec l’apriori stupide que les russes sont froids…alors que c’est tout le contraire ! Bien sûr, ils affichent sur leurs visages une mine impassible, mais passé ce maigre rempart, ce sont les gens les plus gentils du monde ! Nous avons arrêté de compter les rencontres incroyables, les services, les invitations à manger, à boire… Cet inconnu qui nous dépose un sac de légumes avant de repartir sans un mot… Nous ne serions jamais allés en Russie si ce n’était pour traverser l’Europe… Et aujourd’hui nous espérons vraiment y retourner un jour !

C’est quoi le top destinations en Russie.

Saint-Pétersbourg et ses nuits infinies… Ses musiciens, ses canaux… Sa lumière si douce contre la cathédrale Saint-Sauveur-sur-le-Sang-Versé…  Et Kazan, capitale du Tatarstan ! Sa splendide mosquée Qol Sharif, aux flèches bleues vaut à elle seule le détour !

Racontez-nous votre rencontre avec les Mongols.

Le peuple mongol est vraiment particulier… Les nomades venaient régulièrement nous voir, passaient la tête à travers notre porte, voire entraient sans demander quoi que ce soit… Mais toujours sans mot dire, et pas vraiment de sourire. Il fallait qu’on fasse le premier pas, qu’on leur pose des questions pour qu’enfin le dialogue s’installe… Ils sont en fait un peu à l’image de leur pays : ils sont là, ils sont magnifiques, mais ils ne cherchent pas forcément à être aimés… Et ils seront encore là dans mille ans !

Le contraste avec les chinois ensuite a été saisissant : le sourire accroché aux oreilles, des mots gentils pour nos enfants, des photos prises avec eux et nous à chaque coin de rue ! On avait l’impression d’être des rock stars !

C’est quoi la suite du programme ?

Nous sommes au Laos depuis peu – alors que nous n’avions pas prévu d’y aller ! – et on est déjà sous le charme ! Ensuite : Vietnam, Cambodge, Thaïlande… Nous devrions envoyer notre camping-car depuis la Malaisie pour le retrouver en Amérique du Sud… Et pendant ce temps faire l’Océanie en sac à dos…

Mais tout ça est à formuler au conditionnel parce qu’on a vraiment envie de se laisser porter par nos envies, nos rencontres…enfin, tant qu’il y a des sous sur le compte en banque.

1 commentaire

Mary sim
Mary sim

3 novembre 2019

Bonjour, nous préparons sensiblement le même type de tour du monde. question pratique, de où à où avez vous fait transporter le camping car (Malaisie_ Am du Sud) et en combien de temps, pour quel budget ?
Comment se fait l'entrée en Chine avec un véhicule extérieur ?
Merci pour votre retour, bonne continuatin

Répondre

laisser un commentaire