1. Accueil
  2. Mon tour du Monde
  3. Inspiration Tour du Monde
Le blog voyage by Chapka

Interview chapka : Emma, 28 ans, sérial voyageuse !

Voici l’interview d’Emma, une jeune globe-trotteuse passionnée de voyage, d’écologie et addict au mode de vie alternatif. Attentive et curieuse au monde qui l’entoure, elle nous explique pourquoi son tour du monde a changé sa vie et surtout sa façon de voir le monde. A 28 ans, elle reprend la route prochainement pour un deuxième tour du monde, des projets et des rêves plein la tête.

1/ Peux-tu te présenter et décrire ton blog en quelques mots ?

Emma, 28 ans, serial voyageuse ! J’ai pour passion les voyages, l’écologie, l’équitation, la plongée et la guitare. Je suis en quête d’apprentissage à travers le monde pour mieux comprendre le fonctionnement de notre planète, de notre corps, et de notre esprit.

J’ai un premier tour du monde à mon actif et j’ai créé mon blog pour bien sûr parler de voyages mais aussi de mes réflexions sur l’écologie. C’est un support d’apprentissage et de partage que j’ai créé pour m’accompagner dans les changements que j’opère dans ma vie et des découvertes que je fais sur la route. On y trouve donc mes défis, des conseils, des initiatives aux quatre coins du monde et un brin de philosophie de vie!

2/ D’où te vient cette passion du voyage ?

L’envie de m’évader, de voir le monde et de me dépasser. J’ai toujours rêvé de voyager, petite j’ai eu la chance de partir en vacances en Afrique avec mes parents et cela a dû planter une graine en moi! En 2010, j’ai sauté le pas d’un voyage longue durée (15 mois) en Asie et Australie et cela m’a fait un éléctrochoc: il y a tellement de choses à découvrir et à apprendre que cela m’a envoûté!

3/ Pourquoi as-tu pris la décision de partir faire le tour monde ? Etait-ce une décision simple à prendre ?

Après de longues études, un master en poche et un travail stable à l’âge de 23 ans, je me sentais déjà tomber dans une routine et je n’aimais pas du tout ça! Comme je rêvais d’aller en Australie, j’ai décidé de concrétiser ce rêve. Finalement, la décision a été plutôt simple et j’ai eu la chance d’avoir le soutien de mes proches dans ce projet, ce qui m’a encore plus motivée! Le seul frein était de quitter ceux que j’aime, mais on les retrouve après 🙂 .

Partir à l'aventure

4/ En quoi ce tour du monde a changé ta vie ?

J’ai tout simplement réalisé que tout est possible et que nous sommes les maîtres de notre vie. La routine, l’ennui et les problèmes du quotidien ne sont pas une fatalité, il ne tient qu’à nous de faire changer les choses. Le changement, c’est douloureux au départ, ce n’est pas confortable, mais le processus nous fait vraiment grandir, prendre confiance en nous et atteindre nos rêves!

Le voyage m’a aussi fait prendre conscience de l’urgence d’agir pour préserver la planète. Partout on voit les conséquences de nos actes, on est confronté à la pauvreté et à la misère de certaines populations et on se rend compte qu’au 21ème siècle, certaines choses sont tout bonnement inadmissibles. Cela m’a inspiré à bouleverser mes habitudes et à repenser bien des choses.

5/ Quel est ton meilleur souvenir en voyage ?

C’est vraiment une question difficile!! Je dirais la découverte de la plongée. S’immerger dans les eaux à la rencontre des espèces marines, découvrir un monde si vaste, si apaisant et si beau qu’on n’en ressort forcément émerveillé!

6/ Quelle a été ta plus grosse galère en voyage ?

J’en ai eu plusieurs (je prépare d’ailleurs un article sur le sujet) mais ce qui m’aura le plus fait perdre mon sang froid a eu lieu le jour du retour, au moment de prendre l’avion. Notre avion a été annulé, ce qui nous faisait manquer toutes les correspondances pour rentrer en France. Nous avons dû racheter un billet à plein tarif, pour partir quelques heures plus tard!

Snorkling

7/ Quel est l’objet indispensable que tu emmènes toujours avec toi en voyage ?

Un désinfectant. Je suis vraiment maladroite et je suis sans cesse en train de tomber, m’écorcher ou me blesser, et puis les moustiques m’adorent et dans les régions tropicales, les piqûres ont tendance à s’infecter. Je m’en sers toujours à un moment!

8/ Penses-tu que le voyage peut être compatible avec l’écologie et le développement durable ?

Tout à fait, d’ailleurs il y a de plus en plus de tour du mondistes qui se lancent dans un projet durable. Le voyage durable rime avec voyager lentement pour privilégier des transports doux et respecter les cultures, l’environnement, les gens. Finalement, on applique les mêmes règles qu’à la maison, à la différence qu’il y a le challenge de l’inconnu. Cela oblige à se questionner et à développer de super capacités d’adaptation!

9/ Quel est le projet écolo le plus original que tu as pu découvrir lors de tes voyages ?

Un truc tout bête, mais à Montréal il y a un système de compostage collectif. Je pense que toutes les villes devraient proposer cela pour nous permettre de valoriser nos déchets organiques plutôt que de les brûler!

10/ Enfin quels sont tes projets futurs ? Un prochain voyage ?  

Effectivement, je repars en voyage à la mi-septembre! Cette fois-ci je pars à la découverte de l’Amérique Latine à travers des missions de volontariat sur des projets durables!

Merci beaucoup à Emma d’avoir bien voulu partager avec nous sa vie de voyageuse et ses futurs projets. Si la question environnementale et le mode de vie alternatif vous intéresse : rendez-vous sur son blog : Planet Addict.

Vous pouvez aussi suivre ses aventures et découvrir ses voyages sur Facebook et sur Tweeter @planetaddict.

A cette heure- ci, elle a déjà commencé son voyage à travers l’Amérique latine et nous lui souhaitons un très bon voyage et ne manquerons pas de suivre ses nouvelles aventures.

Interview chapka : Emma, 28 ans, sérial voyageuse !
Notez cet article

0 commentaire

laisser un commentaire