1. Accueil
  2. Mon tour du Monde
  3. Inspiration Tour du Monde
Le blog voyage by Chapka

Angélique découvre l’Asie en solo

Angélique, 31 ans, est passionnée de voyages et de découvertes depuis toujours. Toulouse et Guadeloupéenne de cœur, elle partage ses aventures sur son blog One Love One Life,sur Facebook et Instagram.

Question simple : pourquoi partir ?

Je suis à un croisement de ma vie, où un livre a été fermé et un autre s’ouvre avec des possibilités infinies, j’ai envie de m’ouvrir à d’autres cultures et d’autres modes de vie, de me découvrir, de me trouver ou de me retrouver…et surtout un grand besoin de donner un sens à cette vie.

10 ans à travailler dans la finance, à grandir, à prendre des responsabilités et puis s’apercevoir que l’essentiel n’est ni dans la performance ni dans une pseudo carrière ou un pseudo statut.

Il y a tellement de choses possibles dans la vie, même si on a tendance à rester dans notre zone de confort et dans ce qu’on connaît, il faut avoir la force d’en sortir car l’univers offre un champ infini de possibilités!

J’ai ce besoin de lâcher prise et de me laisser guider par mon intuition et mes envies..et c’est exactement ce que je fais depuis 3 mois!

voyager seule en asie

Comment as-tu imaginé ce tour d’Asie en solo ?

Depuis la découverte de la Thaïlande en 2012, puis de la Malaisie en 2016, un rêve a pris de plus en plus d’ampleur dans ma tête…faire le tour de l’Asie.

Au début, et comme beaucoup de personnes, je pensais que ça resterait au stade de rêve, car oui c’est compliqué de partir, quand, quoi, comment, avec qui ? Bref ce n’est jamais le bon moment …et puis il arrive un moment dans la vie, où l’envie est plus forte que tout, où l’évidence ne peut plus être niée, et c’est là que j’ai décidé début 2019 que je réaliserai ce rêve, et surtout que je le réaliserai seule !

Plutôt que d’acheter un appartement, j’ai fais le choix de partir à durée indéterminée, j’ai quitté mon travail, rendu ma chambre en colocation, et vendu ma voiture…

Depuis le début j’ai une liste de pays qui me font rêver mais comme je m’organise au fur et à mesure je laisse la porte ouverte à tout changement. Etant donné que je suis partie au début de la saison des pluies j’ai du prévoir les premiers pays afin d’éviter la mousson, mais pour le reste je fonctionne beaucoup au feeling.

Tes proches l’ont bien pris ?

J’appréhendais un peu la réaction de mes proches même si ça n’aurait pas changé ma décision…et finalement tout le monde a été enchanté de voir que je faisais en sorte de réaliser mon plus grand rêve. Ils n’ont d’ailleurs pas été étonnés quand je leur ai annoncé car selon eux ça me ressemble totalement. C’est encore mieux de partir en étant soutenue par ses proches !

Je dirais que l’Asie c’est LE continent où tout est simple pour voyager seule. Je n’ai jamais ressenti d’insécurité et je sais que quoiqu’il se passe il y a toujours une solution à tout.

Comment voyages-tu en règle générale ?

Je ne prévois rien à l’avance même si il y a forcément des endroits incontournables selon moi et qui me font rêver depuis toujours (les temples d’Angkor et de Bagan, les plages des Philippines, la culture Balinaise, les volcans d’Indonésie…). Même en voyageant sur une longue durée on ne peut de toute façon ni tout voir ni tout faire. Il y a des endroits soi disant incontournables que j’ai zappé car je n’avais pas envie d’y aller. C’est très important d’écouter son cœur et ses envies en voyage.

On peut prendre un billet d’avion au dernier moment, tout est très accessible financièrement en Asie tant que l’on prends son temps pour voyager. J’essaie de privilégier les transports en commun, je me suis découvert une passion pour les voyages en train !

Tu as commencé ton voyage au Japon. C’était bien ?

Le Japon a été une énorme surprise pour moi ! J’imaginais beaucoup de monde et de grandes agglomérations, j’avais en tête les clichés classiques…et j’y ai découvert bien plus, un pays aux multiples facettes ! Chaque région a son identité, je ne saurai pas établir un classement de ce que j’ai préféré tellement j’ai eu de coups de cœur !

L’île de Miyajima pour ses superbes paysages et montagnes qui se fondent dans la mer, Tokyo la capitale dans laquelle on arrive aussi à se sentir en pleine nature grâce à ses nombreux parcs, Kyoto pour ses temples et son atmosphère si particulière…mais si je devais retenir qu’une seule chose c’est la découverte d’Hiroshima. J’ai été bouleversée par l’histoire de cette ville, bien sûr je connaissais un peu l’histoire comme tout le monde…mais j’ai pris une grosse claque lors de la visite du musée. Je conseille à tout le monde d’aller approfondir cette partie de l’histoire…et de voir comment Hiroshima a su se relever de cette tragédie, cette ville aujourd’hui transmet un magnifique message de paix tourné vers l’avenir.

Elle est bonne la cuisine japonaise ?

Là aussi, que de découvertes ! En France je mangeais souvent des sushis et j’en ai mangé très peu au Japon finalement tant il y a de choses à découvrir.
J’ai adoré les gyozas, des raviolis frits ou cuits à la vapeur qui peuvent être salés ou sucrés. Les ramens au Japon c’est un délice !

La nourriture de rue par excellence : les Takoyakis ! Des boules de pâte fourrées au poulpe…j’ai commandé ça par hasard sans savoir ce qu’il y avait à l’intérieur et ça a été un réel coup de cœur culinaire!

Tu as ensuite voyagé en Thaïlande et en Malaisie. Quels ont été tes coups de cœur ?

Thaïlande

  • Les temples blanc et bleu de Chiang Rai un de mes gros coup de cœur
  • L’île de Koh Tao : slow life, yoga, snorkelling avec des raies et des tortues. L’île est magnifique, je conseille de séjourner sur les plages de Chalok Baan Kao Bay ou Shark Bay.
Koh Tao en Thaïlande.

Malaisie

  • L’île de Kapas…elle fait seulement 2 km de long, mais la vie sur l’île est juste magique. La particularité c’est qu’on ne peut pas réserver d’hébergement par internet, on arrive donc sur l’île et on fait le tour des guesthouses pour voir si il y a des disponibilités! J’aime ce genre d’endroit authentique et préservé du tourisme de masse.
  • Les parcs nationaux de Bornéo. J’ai eu la chance de voir des orangs-outans, des singes nasiques, des cochons barbus et de randonner dans la jungle de Bornéo.
L’île de Kapas en Malaisie.

Actuellement sur l’île de Java en Indonésie, ça démarre également très fort avec un lever de soleil sur le temple de Borubudur qui m’a émue comme jamais !

Au delà des lieux, c’est la rencontre avec les gens qui me marque le plus. Cette culture asiatique qui m’attirait tant, je la vis tous les jours et j’adore découvrir toujours un peu plus les particularités et modes de vie de chaque personne que je croise. On n’échange pas forcément tout le temps à cause de la barrière de la langue mais beaucoup de choses passent à travers des moments et des regards, c’est ça pour moi la magie du voyage. Et puis il y a aussi la rencontre avec les autres voyageurs, c’est tellement beau d’apprendre des autres, on est tous connectés dans ce monde et j’en prends encore plus conscience maintenant.

Quels sont tes projets pour la suite du voyage ?

Chaque matin je me réveille et je m’estime heureuse d’avoir su tout mettre en oeuvre pour vivre ce rêve…je pensais que l’Asie serait mon rêve ultime, et puis un autre a pris de plus en plus de place…Il est si important de continuer encore et toujours de rêver! Je profite à fond de mon aventure ici car j’ai encore beaucoup de pays à découvrir et de moments à vivre (Inde, Myanmar, Cambodge, Laos, Philippines)

Depuis le début je ne sais pas si je reviens en France ou si je continue ma vie ici ou ailleurs…et puis le permis vacances travail Australien a été étendu aux personnes jusqu’à 35 ans juste au moment où je partais. Je viens d’en faire la demande et d’obtenir le permis vacances travail pour l’Australie…ça sera donc pour 2020 !

0 commentaire

laisser un commentaire