1. Accueil
  2. Accueillir un proche
  3. Mon Volontariat
Le blog du voyage by Chapka

Voz Organica, à la recherche de différents projets bio’urbains

C’est le grand départ pour ses trois amis liés par une motivation commune : le voyage. Mais surtout le voyage engagé et l’agriculture urbaine car ces trois compères s’embarquent dans une aventure haute en couleur : un tour de l’Amérique latine pour « inspirer la ville de demain : productive, verte et vivante ! ».

Rencontre avec les créateurs de l’association Voz Organica !

Les aider !

Pouvez-vous nous expliquer votre projet ?

Avant même de présenter Voz Orgánica, nous aimons parler de ce qui nous a réuni tous les trois. Nous en avions assez de manger des légumes sans goût, de vivre dans une jungle de béton, et d’étouffer à l’air pollué. Nous voulions redorer le gazon de nos villes pour les rendre plus vertes, plus vivantes et surtout plus productives. C’est de là qu’est né Voz Orgánica, un savoureux mélange d’agriculture, d’alimentation, d’amour de la nature, de la ville, et un fort questionnement sur le futur des communautés qui y vivent. Mais c’est aussi un voyage, une aventure humaine, des rencontres, un apprentissage terrain. Pour nous, Voz Orgánica est devenue une exploration bio’urbaine.

L’équipe Voz Orgánica au complet

De gauche à droite : Maud, David, Floriane

Dans quels pays allez-vous voyager ?

A partir de mars 2017, nous partons dix mois en immersion au sein de 8 communautés bio-résilientes d’Amérique Latine, dans l’idée d’apporter des éléments de réponse pour construire la ville organique que nous imaginons. Nous allons parcourir sept pays d’Amérique Latine. David est au Brésil depuis janvier. Une sorte de repérage, ou d’entrainement ! En mars, l’expédition commencera et notre première étape sera Curitiba au Brésil. Et Curitiba, c’est entre autres l’équivalent 5 studios parisiens d’espaces verts (50 m2 !) par habitant, un système d’échange des déchets contre des paniers de légumes et un programme d’agriculture urbaine touchant plusieurs dizaines de milliers de personnes. Le contexte est différent de celui que l’on connaît en Europe, et les réponses d’autant plus originales également !

 

David, lors de son volontariat dans la région de Salvador, Brésil, prêt pour l’arrosage quotidien des bananiers

Comment prépare-t-on un tour de l’Amérique latine ? 

C’est pas mal d’organisation !  Nous sommes une jeune association. Avant même de préparer le voyage, il a fallu définir plus précisément notre vision, notre mission et s’accorder sur les objectifs du voyage. Ensuite, on retrouve les joies des préparatifs que l’on peut connaitre lorsque l’on part loin et pour longtemps : budget, démarches administratives, assurances, vaccins, etc. Beaucoup d’adrénaline mais ce n’est que du bonheur !

Comment avez-vous contacté les communautés et où allez-vous vivre ?

Un mélange de recherches Internet, de mails envoyés, de belles rencontres, d’événements, de discussions WhatsApp et Facebook ! Les gens sont plutôt très réceptifs au projet ! Et l’envie de nous recevoir s’en suit. L’objectif du voyage étant d’être en immersion totale,  nous  aimons l’idée d’être aussi accueillis au sein de nos communautés hôtes, et au fil de nos rencontres. Sinon, nous avons aussi nos propres contacts !

Quel type de missions allez-vous faire ?

L’agriculture urbaine est pour nous un élément clé autour duquel peuvent se construire et s’organiser les communautés. C’est cette démarche que nous allons étudier et retranscrire au travers de contenus produits à la fois pour les gens qui nous suivent, et pour tout ceux qui voudraient ici, en France, pousser l’agenda de l’agriculture urbaine.

Nous voulons aussi remettre les mains dans la terre. Le voyage nous permettra d’apprendre de ces initiatives locales, de nous former à certaines techniques, et d’aider au mieux nos communautés hôtes grâce à du volontariat terrain.

Quel est votre itinéraire ?

Après Curitiba, nous nous rendrons à Rosario en Argentine, puis à La Paz en Bolivie. Nous poursuivrons ensuite l’expédition avec deux étapes au Pérou, une à Medellin en Colombie, puis une dans la région de Quito en Equateur. Enfin, pour notre dernière étape, nous nous rendrons à Cuba !

Nous passerons entre 3 semaines et 1 mois au sein de chacune des communautés.

voz organica l'exploration bio urbaine

Voz Orgánica, l’exploration bio’urbaine !

 

Quelle est votre bucket list ?

David : Faire du cheval en Argentine et faire un match de boxe à Cuba (et éventuellement fumer un cigare pour fêter ça) !

Floriane : Danser la cumbia au Pérou et apprendre une chouette recette dans chaque pays !

 

Où pouvons-nous suivre votre aventure ?

Retrouvez-nous sur :

Si ce projet vous a touché et que vous souhaitez y participer, Voz Ogranica recherche un petit coup de pouce pour les aider à concrétiser leur projet. Vous pouvez les aider sur Ulule.

 

Notez cet article

0 commentaire

laisser un commentaire