1. Accueil
  2. Mon Expat
  3. Informations pratiques Expats
Le blog du voyage by Chapka

Mise en place du programme « mobilité francophone » au Canada

Le gouvernement canadien avait annoncé, lors d’une conférence de presse le 17 Mars 2016, la mise en place du programme « Mobilité francophone » à partir du 1er juin 2016 pour inciter les francophones qui immigrent au Canada à s’installer hors du Québec.

Le programme « mobilité francophone » au Canada

L’objectif : attirer des travailleurs francophones qualifiés et contribuer à l’essor des collectivités francophones hors du Québec.

Actuellement, 80% des migrants francophones au Canada résident au Québec. L’objectif de ce programme est d’atteindre les 4% de migrants francophones dans les provinces anglophones en 2018.

Voici un extrait du discours de John McCallum, le ministre de l’immigration :

« Nous voulons que les collectivités francophones en situation minoritaire au Canada continuent d’être dynamiques et qu’elles poursuivent leur essor. »

« C’est pourquoi nous allons encourager les travailleurs qualifiés francophones à venir au Canada et à s’établir dans des collectivités à l’extérieur du Québec, ainsi qu’à présenter une demande de résidence permanente s’ils souhaitent rester. »

Qu’est-ce que ça change pour immigrer au Canada ?

A partir du 1er juin, les démarches pour les employeurs qui souhaitent employer un francophone hors du Québec seront simplifiées. Ils n’auront plus à faire la fameuse « Etude d’impact sur le marché du travail » (EIMT) obligatoire pour employer un salarié étranger au Canada. Ils devront malgré tout participer à une activité de promotion (ex : session d’information en personne ou en ligne, assister à un salon Destination Canada, Journées Mobilité, ou Forum Expat, etc.). Un test de français (TEF) pourra également être exigé.

Les secteurs concernés sont :

  • Les emplois de catégorie A  : postes professionnels – ils demandent une formation universitaire (médecins, dentistes, architectes …)
  • Les emplois de catégorie B : emplois techniques ou spécialisés – ils demandent une formation professionnelle (techniciens, mécaniciens, bouchers, coiffeurs…)
  • Les emplois de catégorie O : postes de gestion (managers, directeurs…)

L’offre d’emploi ne doit pas exiger de compétences en français.

C’est une bonne nouvelle et une nouvelle opportunité pour tous les francophones qui souhaitent s’installer au Canada hors Québec. Ce programme étend vos chances de trouver un emploi et montre bien la volonté du Canada d’ouvrir de plus en plus ses portes aux francophones.

Pour suivre les informations sur l’immigration au Canada, rendez-vous sur CIC et sur le compte Twitter de l’ambassade du Canada @AmbCanFrance.

Mise en place du programme « mobilité francophone » au Canada
Notez cet article

1 commentaire

Zarzou
Zarzou

30 août 2016

Les étapes à faire par un employeur?

Répondre

laisser un commentaire