1. Accueil
  2. Mon tour du Monde
  3. Inspiration Tour du Monde
Le blog voyage by Chapka

Bons Baisers : Tout quitter pour devenir nomades

Cher Chapka,

Il y a quelques mois, je venais te parler de mon rêve de tout quitter pour devenir voyageuse à temps plein. Je reviens te donner quelques nouvelles. Voilà chose faite, je suis désormais nomade.

Tout quitter

J’en ai rêvé depuis des années et puis, mon compagnon Léo et moi, nous sommes préparés pendant près de deux ans. C’est long des années. On en parle à nos proches pour y croire, mais ça semble presque irréel. Doux rêve qui guide nos différents choix de vie.

Deux ans durant, nous économisons. Nous changeons d’appartement pour un beaucoup plus petit, nous réduisons drastiquement nos sorties et loisirs et je cumule trois ou quatre emplois en même temps. J’ai toujours ce rêve dans le viseur, c’est ce qui me fait tenir quand le moral baisse. Je ne veux pas de cette vie à travailler de longues heures six jours sur sept.

Deux ans pour se préparer mais quand même la course des derniers mois. Les vaccins à faire, toutes nos possessions à vendre ou donner, les comptes à clôturer, les premiers visas à demander, la nouvelle maison à trouver pour notre chat, la paperasse, toujours de la paperasse… Tout ça en parallèle de la montagne de travail qui s’accumule toujours.

La tête dans le guidon, ces derniers mois sédentaires ont filé à toute allure sans que nous ayons vraiment pris le temps de planifier notre voyage. Tant pis, nous improviserons une fois sur la route. Comme à chaque fois.

Et puis vint le temps des au revoir. Je n’aime pas ça.

Nous partons pour un road trip en motos en France pour connaître un peu mieux ce pays que nous quittons, pour nous gaver de fromages et pour embrasser la famille. Ce road trip retardera encore un peu les derniers au revoir à cause d’un accident de moto qu’a eu Léo, trois semaines avant la date de départ initialement prévue. Un bras bien cassé, une dizaine de jours à l’hôpital, trois opérations et une bonne piqure de rappel : l’imprévu fait toujours partie du voyage. Mais là, je ne t’apprends rien.

Un peu plus de deux mois après, le bras réparé, il est temps de faire nos derniers au revoir. C’est compliqué de laisser les gens que l’on aime sans savoir quand nous les reverrons pour la prochaine fois. Ça fait partie du voyage aussi.

Nous sommes partis. C’était le 7 octobre 2019 et c’était bien réel.

Le projet

Nous sommes partis sans date de retour. Complètement libres.

Notre plan est d’aller faire un PVT en Nouvelle-Zélande. Mais sur le chemin, nous nous offrons une petite escale de cinq mois au Nord de l’Inde et au Pakistan.

Après notre année de PVT en Nouvelle-Zélande, notre objectif est de rentrer en France sans avion. Nous ferons du bateau-stop, de l’auto-stop, nous voyagerons en van, en moto, à pied, à vélo… En fait, nous n’en savons trop rien et nous suivrons les opportunités qui s’offrent à nous sur la route. Parce que nous avons appris qu’il y en a toujours et que ça serait trop con de ne pas pouvoir les suivre à cause d’un itinéraire déjà calé ou d’une date de retour.

Nous comptons travailler sur la route pour financer ce voyage. Je suis freelance en communication digitale depuis déjà six ans et nous complèterons avec différents jobs que nous pourrons trouver.

J’estime – et ce n’est bien qu’une estimation – que nous sommes partis pour environ cinq ans de voyage. Ça peut être plus comme ça peut être moins. Nous avons choisi ce mode de vie pour être flexibles alors place à l’impro !

Nos premières semaines de voyage

Voici maintenant bientôt six mois que nous avons quitté appartement et jobs et un mois et demi que nous avons quitté la France.

Nous sommes arrivés en Inde. Le dépaysement est total et nous sommes très vite dans le bain. La foule constante est épuisante et nous apprécions grandement pouvoir prendre notre temps. Nous passons deux semaines à Varanasi où nous nous faisons des amis et prenons quelques petites habitudes. C’est tellement agréable. Je crois que nous sommes tous les deux tombés amoureux de Varanasi et nous avons déjà envie d’y retourner.

Puis nous avons filé au Pakistan avant que la neige ne bloque toutes les routes du Nord. Tout juste ! Nous assistons aux premières neiges de l’année et les routes se ferment au fur et à mesure depuis notre retour de road trip. Mais que c’était beau ! Je ne sais pas quelle image tu as du Pakistan, moi je n’en avais pas vraiment avant de partir. Quand on en entend parler, ce n’est généralement pas pour vanter la beauté de ses montagnes. Pourtant, je crois bien qu’elles sont les plus belles du monde. Et les pakistanais sont tellement accueillants. Mais tellement ! Ça donne une toute autre dimension à notre voyage. Mais ça, je t’en parlerai dans une prochaine lettre.

Nous repartons dans quelques jours, après une pause boulot à Islamabad, découvrir le Sud du pays. Je ne sais pas du tout à quoi m’attendre et j’ai hâte de pouvoir te montrer ça !

Je t’embrasse.

Léa
Bons baisers, blog voyage épistolaire

0 commentaire

laisser un commentaire