1. Accueil
  2. Mon PVT
  3. Generation Working Holiday Visa
Le blog du voyage by Chapka

Working Holiday en Nouvelle Zélande : un an pour prendre du recul et retourner aux sources

Hélène alias Hélène Globetrotter s’est envolé le weekend dernier pour la Nouvelle-Zélande. Un an en WHV pour découvrir la culture néo-zélandaise, s’émerveiller de la nature incroyable de l’île et prendre du recul sur sa vie actuelle. Dans cette interview elle nous parle de son projet et de ses derniers préparatifs avant le grand départ. Entre appréhension et excitation, elle nous raconte ses motivations, ses envies et nous donne sa vision de ce qui l’attend à l’autre bout du monde.

Départ le 4 octobre !

1/Peux-tu te présenter rapidement et nous parler de ton projet en NZ ?

Je viens de finir mon master dans le domaine de la communication web. J’ai mes derniers examens le 30 septembre et ensuite je pars le 4 octobre, oui, oui 4 jours après ! Avant d’arriver en Nouvelle-Zélande, je vais 3 semaines en Nouvelle-Calédonie chez une amie, j’arriverais donc le 27 octobre en Nouvelle-Zélande.

Je compte rester en NZ entre 6 mois et 1 an ou plus. Tout dépendra de mes finances et si la vie là-bas me plaît. Mais je préférerais rester 1 an. Pendant cette année, je vais faire du Wwoofing, du HelpX, essayer de vivre chez l’habitant et de faire du couchsurfing. Mon voyage aura pour thème la découverte de la Nouvelle-Zélande c’est à dire, sa culture, la rencontre avec les locaux mais aussi faire des randonnées et être proche de la nature.

J’aimerais aussi essayer les différentes box de Crossfit en Nouvelle-Zélande. J’en fais depuis moins d’un an en France, le concept me plaît énormément donc pourquoi pas tester le concept en Nouvelle-Zélande. Je suis aussi une grande fan de série (GOT, Scandal, Vicking, Downtown Abbey, Gotham, Homeland…) et une fan de manga (One Piece, Naruto, Fairytail…). Je suis fan de nouvelles technologies en général, sans Internet ou 4G je suis perdue! Du coup, ce voyage me permettra aussi de prendre du recul et de retourner aux sources : livres, cartes, boussole… On va essayer hein !

2/ Pourquoi la Nouvelle Zélande ? Quel est ton point de chute ?

C’est la question que tout le monde pose et je réponds : « Mais pourquoi pas ! ». J’ai choisi la Nouvelle-Zélande car il y a moins de Français qu’en Australie.  Les Néo-Zélandais sont très proches de la nature, j’adhère totalement et je pense que leur culture est à découvrir car malgré la colonisation des Anglais, ils ont su préserver la leur.

J’arrive à Auckland. Je pense y rester 2 semaines, le temps d’ouvrir un compte en banque, d’aller à l’Ambassade française, de récupérer mon IRD, trouver un job et visiter.

Qu’est-ce qu’un IRD ?

IRD signifie « Inland Revenue Department ». C’est le numéro qui vous permettra de travailler et qu’il faudra donner à vos employeurs en Nouvelle Zélande. La demande se fait par courrier : il suffit de télécharger, remplir et imprimer le formulaire, IR742, sur le site de l’IRD puis d’envoyer votre demande accompagnée des documents demandés (copie de passeport, preuve de résidence, n° de compte néo-zélandais, n°fiscal français, copie de votre visa WHV). Vous recevrez ensuite votre « IRD Number » par courrier dans un délai de 8-10 jours. Plus d’infos.

3/ Quels sont les préparatifs avant un départ en Working Holiday?

J’ai justement créé une rubrique sur mon blog : Préparer son voyage. Je parle de comment obtenir son VVT ou WHV pour la Nouvelle-Zélande, les démarches pour un permis International… Dans les prochains jours, je vais écrire un article sur ce que j’emmène avec moi et une liste de démarches importantes à faire avant de partir.

Sinon le plus important pour partir, c’est d’avoir :

  • son visa Working Holiday,
  • son passeport,
  • son assurance,
  • ses billets d’avion et en avant l’aventure !

Le nécessaire côté administration :

  • S’inscrire à Pôle Emploi pour valider ses droits et les récupérer en rentrant,
  • Annuler son contrat d’assurance voiture, carte de transport public, téléphone portable …
  • Parler de son départ à sa banque.

Il y a aussi le côté santé : 

Prendre des RDV chez le dentiste, médecin généraliste, gynécologue (et oui les filles, c’est important) et autres médecins si nécessaire, histoire de partir l’esprit tranquille.

Bon à savoir : Si vous avez des médicaments à emporter avec vous, demandez à votre médecin d’écrire sur la prescription la/les molécules qui composent le médicament et pas seulement le nom du médicament car chaque pays à ses propres laboratoires. Cela permet de justifier à la douane pourquoi vous avez tel ou tel médicament.

4/ Quelle est ta plus grosse appréhension ?

Ma plus grosse appréhension est de rester trop longtemps toute seule. Je suis assez réservée de nature donc il va falloir que j’aille vers les autres. Ensuite, je voyage seule et je suis une femme donc, il y a toujours des questions qui nous tourmentent plus que les hommes :). Pour celle qui ont des appréhensions, je leurs conseille cet ebook : L’art de voyage seule quand on est femme.

HeleneGlobetrotter

5/ Quels sont les lieux qui te font rêver en Nouvelle Zélande ?

J’aimerais tout faire mais j’avoue que je n’ai même pas encore ouvert mon guide pour avoir une idée de ce que je veux/peux faire. Je dois avant de partir, me faire une liste des choses à faire, à voir. Sinon j’aimerais bien faire de la plongée (j’en ai jamais fait), un saut en parachute, apprendre à faire du surf et du kit surf, faire des randonnées, me baigner dans des termes naturelles, visiter les fjords, voir une aurore australe… Je pense que je n’aurais pas le temps de m’ennuyer.

6/ Quelles sont tes citations de voyage préférées ?

En fait j’en ai plusieurs :

Restez, c’est exister. Voyager, c’est vivre” – Gustave Madaud

Si vous pensez que l’aventure est dangereuse, essayez la routine… Elle est mortelle !” – Paulo Coelho

Voyager sans rencontrer l’autre, ce n’est pas voyager, c’est se déplacer.” – Alexandra David Neel

 

Une dernière, pour convaincre les gens de partir :

Tout ce que vous avez à faire, c’est décider de partir. Et le plus dur est fait.” – Tony Wheeler

 

Voilà, apparemment le plus dur a été fait pour moi car le départ est proche. Pour l’occasion et afin de partager mon aventure, j’ai créé un blog de voyage Hélène Globetrotter ainsi qu’une page Facebook et un compte Instagram. Vous pouvez me suivre, si l’envie vous dit.

See you soon fellow !

Merci beaucoup à Hélène Globetrotter d’avoir bien voulu répondre à nos questions !

Nous lui souhaitons une très belle aventure en Nouvelle Zélande !

Working Holiday en Nouvelle Zélande : un an pour prendre du recul et retourner aux sources
Notez cet article

0 commentaire

laisser un commentaire