1. Accueil
  2. Mon PVT
  3. Conseil Assurance WHV
Le blog voyage by Chapka

Votre PVT et la sécurité sociale française : suivez le guide

Quelle est la situation du jeune en Visa Vacances Travail vis-à-vis de la sécurité sociale française à l’étranger ?

Le jeune en Visa Vacances Travail a l’obligation de souscrire une assurance PVT pour couvrir ses frais de santé à l’étranger. Une attestation peut vous être demandée lors de l’arrivée dans le pays.

En effet, le statut du jeune en PVT est celui d’une personne effectuant « un séjour temporaire à l’étranger ». En aucun cas il n’a le statut d’expatrié. Le jeune en PVT, pour l’administration française, ne cesse pas de résider en France et conserve donc ses droits à la sécurité sociale française pour une durée de 12 mois. En aucun cas ce même jeune ne peut avoir accès au régime de sécurité sociale du pays d’accueil.

Mais attention : il conserve ses droits à la sécurité sociale française pendant 12 mois pour les soins prodigués en France uniquement. En effet, pour les soins à l’étranger, le texte de loi précise que la Sécurité sociale a la « possibilité de rembourser » les frais de santé (sur la base de ce qu’elle rembourserait en France pour les mêmes soins : exemple 14 € pour une simple visite chez le médecin)…

Donc les caisses de la Sécurité Sociale rembourseront selon leur bon vouloir, au cas par cas et sans aucune obligation. Dans tous les cas, les remboursements seraient largement insuffisants et une assurance complémentaire, ou au 1er € reste donc tout à fait utile.

Sécurité Sociale du PVTiste qui rentre en France

Le PVTiste reste un assuré social en France pendant 12 mois. Si ce jeune rentre définitivement en France durant ce délai, il profitera des mois restants pour retrouver un statut (étudiant ou salarié, ou demandeur d’emploi ou autre) et recouvrer ainsi ses droits vis-à-vis de la Sécurité Sociale à partir du 13 ème mois ou même avant.

Si il rentre à la fin du 12ème mois alors attention :

Il n’aura plus droit à la sécurité sociale française tant qu’il n’aura pas un véritable statut (de salarié, d’étudiant, de demandeur d’emploi ou autre).

Il y a donc un délai de carence possible qu’il faut combler.

Il existe des solutions :

  • En s’inscrivant à la CMU (couverture maladie universelle) qui elle, devra accepter l’adhésion du jeune immédiatement en échange d’une attestation justifiant de son retour définitif en France. Attention, un délai de trois mois environ est à prévoir pour une prise en charge effective par la CMU.

  •  Il est possible aussi d’adhérer à la Caisse des Français de l’Etranger avant le départ en PVT. La CFE offre le maintient des droits à la sécurité sociale lors de votre retour en France après 12 mois de PVT. C’est le principal avantage (la cotisation est de 87 € par trimestre soit 348 € par an). Attention, la CFE seule n’est pas suffisante pour vous couvrir en PVT il vous faudra une assurance en complément.

  • Pour le retour en France, nous avons crée le contrat Cap Tempo France qui vous couvre en France le temps de retrouver vos droits à la sécurité sociale. C’est une solution temporaire que seul Chapka vous propose et qui vous permet d’être couvert en France temporairement sans sécurité sociale.

Notre contrat d’assurance santé spécial PVTiste Cap Working Holiday se suffit à lui-même pour votre prise en charge de vos soins à l’étranger. Mais n’oubliez pas de préparer votre retour si vous partez plus de 12 mois.

Cela dépend aussi de votre statut actuel ; Si vous dépendez de la sécurité sociale de vos parents, si vous reprenez des études, si vous vous inscrivez comme demandeur d’emploi, si votre employeur vous attend. Bref, en cas de doute ou de question contactez nos conseillers au 01 74 85 50 50 ou par email à info@chapka.fr ils sauront vous conseiller sur le sujet compliqué du retour en France.

 

 

Votre PVT et la sécurité sociale française : suivez le guide
Notez cet article

1 commentaire

laisser un commentaire