1. Accueil
  2. Mon Expat
  3. Informations pratiques Expats
Le blog du voyage by Chapka

Expatriation au Canada et Choc culturel !

Chaque année, nos assurés sont de plus en plus nombreux à choisir le Canada pour vivre une année dans le cadre d’un Visa Vacances Travail ou de leurs études.

Nous avons interrogé notre partenaire spécialiste de la destination, Jérôme, rédacteur du site Blog Canada afin d’avoir ses conseils pour réussir son expatriation outre Atlantique.

Partir étudier ou travailler au Canada est une expérience extraordinaire et palpitante. Bien qu’il soit de plus en plus facile de partir au Canada, les échanges universitaires et autres programmes de mobilité tels que le PVT sont bien souvent des opportunités que l’on a la chance de saisir une seule fois dans sa vie.

En arrivant au Canada, les jeunes Européens sont émerveillés par la nouveauté, la beauté des paysages, la gentillesse des Canadiens, etc. jusqu’au moment où ils se rendent compte qu’ils vivent sur un petit nuage en décalage avec la réalité. Les premières difficultés arrivent, la famille et les amis nous manquent. La difficulté à communiquer ou à recréer un cercle social avec les autres nous isole et certaines différences culturelles ne jouent pas en notre faveur. Il est tout à fait normal de ressentir de la confusion ou de la tristesse quelques semaines/mois après son arrivée au Canada, c’est ce qu’on appelle le choc culturel.

Le Canada et le Québec sont des sociétés individualistes et aussi gentils que les Canadiens puissent paraître, ils ne vous attendront pas les bras ouverts. S’ils disent « bienvenue » à tout bout de champ, c’est uniquement parce que c’est leur façon de dire « de rien ».

L’adaptation au Choc culturel canadien

La majorité des personnes passeront par le stade de guérison puis d’adaptation, mais ceci se fait souvent au prix de quelques efforts. Le meilleur moyen d’atténuer le choc culturel est de partir informé sur la culture, les coutumes, le rythme de vie et la mentalité canadienne. Sachez par exemple que les Français sont loin d’être une espèce rare à Montréal et que certains Québécois les considèrent comme de « maudis français » (un terme à double tranchant : tantôt affectueux et tantôt synonyme d’arrogant et de donneur de leçon).

Le second meilleur moyen d’affronter le choc culturel est d’avoir une vie sociale active et un cercle social fort. Plus vous serez entouré, plus il vous sera facile de traverser le choc culturel. Les Canadiens et Québécois ont souvent un emploi à côté des études, une routine chargée et un cercle social prédéfini, ce qui rend l’approche difficile. Le secret pour réussir est de vous donner un bon coup de pied aux fesses et d’allez vers eux ! Participez à des activités, allez à des « party », engagez-vous dans des associations, faites du bénévolat et vous rencontrerez du beau monde rapidement.

Pour conclure, ne sous-estimez pas les défis qui risquent de se présenter à vous et soyez conscient que le choc culturel frappe à nouveau lors du retour en France. Préparez bien votre départ au Canada et vous en ressortirez grandi sur bien des niveaux. Profitez pleinement de votre expérience à l’étranger, car le temps passe très vite quand on vit l’une des plus belles expériences de notre vie !

Notez cet article

1 commentaire

Etes vous prêt pour vivre au Canada ? | Working Holiday Visa
Etes vous prêt pour vivre au Canada ? | Working Holiday Visa

13 mars 2013

[...] vous faire réfléchir à vos motivations. Vous pouvez également consulter l’article sur le choc culturel des jeunes européens à leur arrivée et les conseils donnés par Jérôme, rédacteur d’un blog spécialisé sur le Canada, pour [...]

Répondre

laisser un commentaire