1. Accueil
  2. Mon tour du Monde
  3. Inspiration Tour du Monde
Le blog du voyage by Chapka

« Backpakers Le Film » : l’Europe en Stop et en Vidéo

Voici l’interview de Cyril, un jeune backpacker passionné de cinéma, de voyage et d’auto stop qui est parti sillonner les routes d’Europe en solo en stop pendant 2 mois. Son but : découvrir l’Europe autrement et donner envie aux gens de faire de l’auto-stop.

Armé de son sac à dos et de sa caméra, il a parcouru 18 pays et filmé près de 40h de rushes. De retour depuis peu, il est actuellement en train de monter sa webserie « Backpakers Le Film » qui sortira début 2015.

Dans cette interview, il revient sur son projet, son voyage, ses galères, ses coups de cœur et ses projets futurs.

1/ Peux-tu te présenter et nous parler du projet Backpackers ?

Cyril, 26 ans. Je suis graphiste et réalisateur dans le documentaire et lorsque je ne travaille pas, j’essaie de partir barouder aussi souvent que possible pour découvrir de nouveaux pays.

Backpackers l’Europe en stop- est un projet qui est né il y a maintenant un petit peu plus d’un an. L’idée était d’aller parcourir l’Europe en auto-stop en solo pendant 2 mois afin de rencontrer nos voisins Européens et apprendre à les connaître. Mais ce voyage, je voulais le partager avec le plus de monde possible et par chance, mon travail me le permettait. Du coup je me suis mis en tête de réaliser un film pour raconter cette aventure et si possible donner envie aux gens de faire de l’auto-stop.

@Cyril_backpakers

2/ Comment as-tu eu l’idée de partir parcourir l’Europe en Stop ?

Cette idée m’est venue de deux constats : Dans un premier temps, c’est que je suis un grand fan d’auto-stop, qui est pour moi l’un des meilleurs moyens pour rencontrer des gens que tu  n’aurais pas forcément eu l’occasion de rencontrer autrement. De plus, contrairement à ce que l’on pense, on peux voyager loin et rapidement avec ce moyen de transport, il suffit d’avoir quelques astuces qui t’aideront à ne pas « poireauter » trop longtemps sur le bord de la route : astuces  bien sûr données dans le film 🙂

Le deuxième élément, c’est que je me suis dit qu’on avait la chance avec l’Europe, d’avoir accès à des pays étrangers très facilement, mais que peu de personnes allaient vraiment les visiter et que moi même je ne les connaissais pas ou peu. Donc partir découvrir ces pays à la fois si proches, si riches d’un point de vue culturel et si différents, m’a semblé important

3/ Quels sont les pays que tu as traversés ?

J’ai traversé 18 pays de l’UE. Luxembourg, Belgique, Pays-Bas, Allemagne, Danemark, Suède, Norvège, Estonie, Lettonie, Lituanie, Pologne, Slovaquie, Hongrie, Serbie, Bulgarie, Croatie, Slovénie et Italie !

4/ Dans quel pays as-tu eu le plus de mal à trouver une voiture ?

Sans aucune hésitation : La Suède ! Pour beaucoup de pays Européens, le stop est presque culturel et ancré dans les mœurs. Même si c’est aujourd’hui beaucoup moins fréquent de voir un auto-stoppeur sur le bord de la route, cela n’étonne pas les gens lorsqu’ils en croisent un. En Scandinavie, c’est différent. J’ai attendu plus de 4h dans un froid glacial sur le bord de la route et PERSONNE ne s’arrêtait ! Ils me voyaient tous, allaient dans la même direction mais juste, ne voulait pas s’arrêter. Peut-être que ma barbe de 10 jours et mon bonnet enfoncé jusqu’aux yeux n’ont pas aidé mais je pense tout de même qu’ils ne sont pas vraiment habitués à cette pratique !

@Cyril_backpacker

Attente sous la pluie mais on garde le sourire !

5/ Le plus simple ?

Pour le coup c’est un petit peu plus compliqué car il y a eu beaucoup de pays où je n’ai eu aucun mal à avancer en stop. Donc si je ne devais en choisir qu’un, je dirais… Estonie !

6/ Peux-tu nous parler d’un de tes meilleurs souvenirs pendant ce voyage ?

De beaux souvenirs j’en ai vraiment beaucoup ! Mais je me rappellerai toujours mon passage en Croatie. J’étais dans une auberge du centre ville à Zagreb et j’ai pu faire de superbes rencontres. Il y avait plusieurs jeunes de mon âge avec qui ça a très vite accroché et du coup, nous avons passé 3 jours tous ensemble à visiter, faire la fête, parler voyages… Il y avait un Bulgare, deux Québécois, un Irlandais, et 2 français ! On dirait le début d’une mauvaise blague et pourtant c’était une bien belle histoire et de très belles personnes !

7/ Quelle a été ta plus belle rencontre ?

Je ne sais pas si c’est « la plus belle » mais c’est une rencontre qui m’a beaucoup marqué. Lorsque j’étais en Estonie en direction de la Lettonie, Raivis s’est arrêté et m’a fait faire toute la route jusqu’à Riga. Raivis c’est le gars qui a une sacrée histoire ! C’est un ancien prêtre Letton qui a décidé de se reconvertir en pêcheur (de poissons) en Norvège ! Déjà, quand il te dit ça, ça commence bien ! On a énormément parlé pendant le trajet, beaucoup partagé et on s’est même revu un soir à Riga. Dans l’épisode sur l’Estonie de Backpackers vous pourrez voir le personnage, ça vaut le détour !

@Cyril_backpacker

L’auto stop c’est aussi toutes les belles rencontres que l’on fait sur le chemin.

8/ Quelle a été ta pire galère ?

Il faut savoir une chose, c’est qu’en auto-stop, il faut être tout de même prêt à marcher. Parfois pour rejoindre un spot (lieu ou tu fais du stop), ou tout simplement parce que personne ne s’arrête et qu’il faut bien avancer. J’avais mon sac à dos qui était pour le coup très lourd (trop lourd) car j’avais beaucoup de matériel vidéo ; je crois que j’approchais les 20 kg. Et un jour, une voiture me dépose au milieu de nul part, je descends, j’enfile mon sac et la … Scrattch ! La bretelle qui lache ! En soit une bretelle qui casse ça peux arriver, mais quand ton sac fait 20 kg, que tu es au milieu de nul part que personne ne passe et que tu dois avancer… c’est un peu la galère ! Du coup j’avais 20 kg sur une épaule (qui est décédée ce jour là) et j’ai dû marcher plusieurs kms comme ça. Une journée fun !… 🙂

 

@Cyril_backpacker

Règle n°11 tu ne sera pas trop difficile !

9/ As-tu un objet fétiche que tu emmènes toujours avec toi en voyage ?

Très honnêtement, non ! La seule chose que j’emmène partout c’est justement mon sac à dos.

10/ Enfin, quels sont tes projets futurs ?

Pour le moment, je me concentre sur Backpackers, car nous voulons sortir la série sur le web d’ici quelques mois et il y a beaucoup de travail car je suis revenu avec près de 40 h de             rushes. Mais j’ai déjà des idées pour la suite, oui, avec un futur documentaire qui se passera en Nouvelle Zélande. Pas tout à fait dans le même style mais qui je l’espère plaira également

Nous remercions Cyril qui a bien voulu partager son expérience avec nous !  Bravo pour ton projet, ta bonne humeur et ta passion … tu nous as convaincu que le stop pouvait être un super moyen de voyager (et ce n’était pas gagné d’avance ;)!)  En tout cas, nous avons hâte de voir le premier épisode de la web serie et nous ne manquerons pas de suivre tes aventures.

Si le voyage en stop et le projet de Cyril vous intéresse n’hésitez pas à le suivre sur les réseaux Facebook / Twitter @Backpackers_C  ou sur son blog : Backpakers . En plus, il y a des vidéos inédites dévoilées chaque semaine !

En attendant : voici le teaser de sa webserie  :

Notez cet article

0 commentaire

laisser un commentaire